copyright Philippe Echaroux
News

De l’art urbain dans les arbres

Il y a un an, Philippe Echaroux, photographe marseillais de 33 ans, se rend au cœur de l’Amazonie pour réaliser du « Street art 2.0 ».

Il y a un an, Philippe Echaroux, photographe marseillais de 33 ans, se rend au cœur de l’Amazonie pour réaliser du « Street art 2.0 » : projection de lumière sur un support.

L’idée est d’informer sur la déforestation en Amazonie. Pendant une semaine, l’homme photographie les Surui, peuple indigène de l’Amazonie brésilienne.


A la nuit tombée, les portraits sont projetés sur les arbres, le résultat est spectaculaire !

Deux nouvelles actions « Street art 2.0 » sont prévues, jusqu’en 2018.
Affaire à suivre !

http://www.aquaverde.org/
Aquaverde

© Philippe Echaroux

0 comments on “De l’art urbain dans les arbres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :