News

La plus grande fresque de JR est à Paris

JR investit le Palais de Tokyo avec une fresque de 150 m2

JR investit le Palais de Tokyo avec une fresque de 150 m2

Pour sa troisième exposition au Palais de Tokyo, JR continue un travail photographique commencé en 2004 à la cité des Bosquets, à Montfermeil (93).

Lorsque JR décide avec son ami réalisateur et acteur Ladj Ly de créer une série de portraits des habitants des Bosquets, l’idée est réfléchie : les deux hommes connaissent bien la ville pour y avoir grandi. Il n’est pas question de faire dans la photo sensation, façon safari des banlieues.

Portrait d’une Génération s’intéresse aux gens du quartier, simplement.

Immortaliser leurs traits en noir et blanc puis les coller un peu partout aux Bosquets : une œuvre dans la ville, au cœur même de sa genèse.

Chroniques de Clichy-Montfermeil - JR (Fresque)
Chroniques de Clichy-Montfermeil – JR (Fresque)

Le projet suscite des réactions. Pris en 28 millimètres, les visages sont vus de prêt. Ils grimacent, menacent ou sourient sur les murs de ce lieu qui allait bientôt connaître un triste sort.

En effet, le 27 octobre 2005, la cité des Bosquets s’embrase après le décès de Zyed Benna (17 ans) et Bouna Traoré (15 ans). Les deux enfants sont électrocutés dans l’enceinte d’un transformateur où ils se cachaient pour fuir un contrôle de police. La situation dégénère et provoque des affrontements violents dans les banlieues françaises.

Cette même année, l’artiste et Ladj Ly retournent au cœur de la cité et du quartier voisin La Forestière, à Clichy-sous-Bois. Les nouveaux portraits photographiés sont collés dans les deux villes mais aussi à Paris. Les boîtes aux lettres, les abribus, les encarts publicitaires deviennent des supports idéaux pour diffuser en XXL une vision réaliste de la banlieue.

Portrait d’une Génération ne s’arrête pas là, évoluant en d’autres pratiques artistiques. Après un ballet en 2014, un court métrage filmé aux Bosquets, les deux artistes reviennent en décembre 2016 et photographient 750 personnes du quartier.

Les Chroniques de Clichy-Montfermeil  naissent en 4 mois, un travail de titan pour un projet incroyablement grand : une fresque humaine de 36 mètres de long sur 4 mètres de haut !

Des sapeurs-pompiers, des croyants, le maire de la ville, Xavier Lemoine, des commerçants : tout ce qui fait une communauté d’habitants est immortalisé sous l’objectif de JR.

Ils posent en évoquant leur quotidien ou un moment fort : Siyakha Traoré, le grand frère de Bouna Traoré se bouche les oreilles, un ras le bol, l’angoisse, la réflexion ?

Une façon de dresser un état des lieux de ces générations solidaires au cœur d’un drame encore présent dans les mémoires.

L’œuvre exposée au Palais de Tokyo jusqu’au 13 avril sera ensuite installée de façon permanente à la Cité des Bosquets.

Chroniques de Clichy-Montfermeil
Palais de Tokyo
Jusqu’au 13 avril 2017
http://www.palaisdetokyo.com

1 comment on “La plus grande fresque de JR est à Paris

  1. popeyel

    Super fort , pleins d’émotions.
    Rien à dire de plus

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :