Le jeu des 7 photos News Rencontre

Les sept photos marquantes de la Street artiste YZ

Il n’est pas simple de choisir sept photos, ni plus ni moins, qui retracent des moments forts d’un parcours artistique. YZ, Yseult Digan, s’est prêtée au jeu.

Il n’est pas simple de choisir sept photos, ni plus ni moins, qui retracent des moments forts d’un parcours artistique. YZ, Yseult Digan, s’est prêtée au jeu.

L’artiste franco-anglaise YZ (née en 1975) est en train de terminer une toile quand nous poussons les portes de la salle blanche et rectangulaire de la majestueuse Villa Molitor. Une odeur de bois se dégage du lieu, de l’encens fume, on se croirait ailleurs, loin. Un sentiment en concordance avec sa dernière exposition, Queen of the Underworld. Ces reines à elle sont africaines, fières et fortes. Si YZ semble calme, sereine, réfléchie, on devine beaucoup de caractère et d’énergie derrière son sourire lumineux. Elle s’assoit, ne parle plus quelques secondes, pensive, choisit sa première photographie.

1. Les toits de New York – Open Your Eyes, New York, 2005

OYE-meres-ema 2005 credit YZ
Cette photo a été prise d’un des Rooftops de 5 Pointz, lieu underground incontournable à New-York.

J’ai initié le projet Open Your Eyes dans les rues parisiennes, en 2003. Je peignais un pochoir minimal représentant un visage en noir et blanc, inspiré du rappeur New-Yorkais Divine Styler. L’emplacement très précis des œuvres avait pour but de former une figure sur le plan de la ville. Je suis ensuite partie à New-York réaliser ce portrait en grand format. J’y ai fait la connaissance d’Ema, une graffeuse. Nous nous sommes rendues toutes les deux à 5 Points (Queens) , un endroit mythique du graffiti New-Yorkais, rempli d’ateliers d’artistes. Rencontre avec Meres ( NDLR: Jonathan Cohen, Meres One de son nom d’artiste, gérait le Five Pointz) , vue sur Manhattan et métro aérien, c’est un très bon souvenir rappelé par cette photo. (NDLR : En 2013, les graffiti réalisés sur les murs du bâtiment de 20 000 m2 sont recouverts de peinture blanche, signant sa fin artistique.

2. Les photos d’archive – Women from Another Century, Paris, 2011

WFACLILAS2011 crédit YZ
Quand je colle, j’utilise la ville comme une matière et pas comme un lieu d’exposition. Ce qui compte c’est que cela me procure une émotion.

J’ai voulu essayer une autre esthétique, douce, poétique et plus éloignée du pochoir. Ces corps féminins sont issus de photographies d’archives du XIX ème siècle, chinées sur internet. Je m’en suis inspirée pour réaliser des collages grandeur nature. Je tenais à ce qu’ils soient en noir et blanc pour rester simple dans ma proposition. Injecter dans l’espace urbain ce côté vintage, ancien, m’intéressait : une vraie opposition. Le collage a disparu mais c’est ce qui me plaît. Il appartient à la rue quoiqu’il arrive. Les intempéries peuvent le supprimer, les gens peuvent l’arracher ou même parfois le vouloir chez eux malheureusement.

3. Retour aux racines – Back to the Roots, Guadeloupe, 2010

SCENE182010 credit yz
J’avais choisi l’heure à laquelle j’allais prendre la photo afin d’avoir cette lumière particulière, il était 18 heures, le soleil se couchait.

J’ai pris cette photographie en Guadeloupe où j’ai été vivre deux mois dans la maison de mon grand-père, à Sainte-Rose. Je ne l’ai jamais connu et j’avais besoin de retrouver mes racines. C’était une sorte de pèlerinage car la maison familiale n’avait rien : pas d’eau chaude, pas de cuisine, pas de meuble à part un lit : une vie très simple !

La femme en chapeau avec son cabas existe vraiment, j’ai pris ce cliché à Pointe-à-Pitre. J’aime beaucoup ce qu’elle dégage. Et puis le mouvement de sa robe avec le vent, je trouve ça très beau, très poétique. J’ai ensuite peint l’image puis je l’ai collée sur une des cases traditionnelles, en résonance à l’habitat des esclaves. Je m’en sens proche car descendante d’esclave.

4. Travailler dans l’inconfort- Angel, les Bains-Douche, Paris, 2013

BAINS DOUCHES4©YZ2013
Il faisait froid, le lieu était en travaux, une certaine tension se ressentait. Mais le rapport au danger amène aussi une énergie particulière à l’œuvre réalisée.

La galeriste et commissaire Magda Danysz avait invité plusieurs artistes à venir investir les Bains-Douches, ancienne boîte de nuit mythique de Paris. Je voulais reproduire les sculptures que l’on trouve dans les cimetières. Je suis donc partie photographier les statues du cimetière monumental de Staglieno à Gênes et je suis tombée sur cet ange. Il me plaît car il est frontal, avec un regard intense. J’aime la manière dont ils s‘intègre à cet espace confiné, entre la bibliothèque et la cheminée. Lors de sa réalisation, le froid de la salle était mordant. Et puis ce trou, juste à côté de moi, dangereux. Cela amène une tension que je ne trouve pas inintéressante dans la réalisation d’une œuvre.

5. Un village fantôme- Lost in the city, Hong Kong, 2014

1ORNAMENT1A2014 credit YZ
Ce village chinois abandonné était très spécial. Des chiens solitaires aboyaient, j’étais complètement seule, loin de la civilisation.

Il s’agit d’une photographie d’ornements que j’ai réalisée à Hong Kong dans un petit village des montagnes chinoises. Je m’y suis rendue en taxi, j’ai dû marcher un peu avant de le trouver. Le lieu était complètement abandonné. Des chiens sauvages aboyaient, j’étais seule. Il y avait beaucoup d’autels avec des offrandes, de l’encens. Quand je rentrais dans les maisons, les tables, les couverts étaient encore là, comme si les gens étaient partis précipitamment. Une ambiance très particulière. J’y suis retournée le lendemain. J’aime les couleurs de cette photographie, entre le bleu, le vert, l’orange. Il est intéressant aussi de voir comment la nature a repris le dessus.

6. Les reines du monde – Amazones, Sénégal, 2015

amazone 2015 credit YZ
J’ai été revoir cette femme pour lui apporter la photographie. Je crois qu’elle était fière d’avoir un travail réalisé en commun.

Je suis partie deux ans au Sénégal pour me retrouver, continuer ma recherche identitaire. Je voulais me confronter à l’histoire des Amazones de Dahomey, un ancien régiment militaire entièrement féminin. (XVII ème-XIX ème siècle)

J’ai donc créé une série de portraits tirée de photographies d’archives peintes sur papier de soie. La femme de mon cliché vendait des petits déjeuners pour les travailleurs. Avec son accord, j’ai collé un des visages d’Amazones sur sa case. Ces femmes africaines représentent le futur de l’Afrique, telles des guerrières, en gérant la vie familiale et leur commerce. Nous avons beaucoup à apprendre d’elles.

7. Peindre les minorités -Empress, Roubaix, 2017

EMPRESSAKHA3II ©yz2017
Je peins des différences culturelles pour éviter le conformisme apporté par les pays aux pouvoirs économiques forts.

Cette photographie montre une installation que j’ai réalisée à Roubaix pour l’exposition Street Générations retraçant quarante ans de Street art et de graffiti. Je travaille toujours sur le bois en noir et blanc et à l’encre de Chine. Mais j’y intègre à présent des éléments de récupérations, métal, caoutchouc, bijoux. Cette œuvre fait partie d’une série où je cherche à représenter les coiffes et parures de tête féminines du monde entier. Il s’agit ici d’une jeune Akha, peuple montagnard originaire de Chine. Nous avons beaucoup a réapprendre de ces cultures originelles.

Yseult DIGAN – YZ
Web: http://www.yzart.fr
Facebook: https://www.facebook.com/yzyseult
Instagram: https://instagram.com/yzyseult

Exposition « Queen of the underworld »
Villa Molitor
Jusqu’au 2 juillet 2017
2, avenue de la Porte Molitor
75016 Paris
www.mltr.fr

0 comments on “Les sept photos marquantes de la Street artiste YZ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :