News

La mairie de Rome efface la fresque du street artiste Virginio Vona.

Dans la nuit du 6 au 7 octobre, la mairie de Rome a recouvert l'oeuvre d'un des pionnier du street art italien et enfant du pays, Virginio Vona (né à Rome en 1969).

Dans la nuit du 6 au 7 octobre, la mairie de Rome a recouvert l’oeuvre d’un des pionnier du street art italien et enfant du pays, Virginio Vona (né à Rome en 1969), vieille de 28 ans.

Elle était là, sur l’enceinte du marché du quartier romain de Tufello, depuis presque 30 ans. Elle avait su résister aux intempéries, aux collages d’affiches publicitaires et aux toyages en tout genre. Mais il a suffit d’une décision administrative aveugle et mal inspirée pour qu’elle disparaisse à jamais. A l’image d’un Banksy à Calais en septembre dernier ou d’un pochoir de C215 à Reims l’année passée.

Alors que la mairie de Rome souhaitait simplement donner un coup de pinceau sur les graffitis et tags obscènes qui défigurent les murs de la ville, un agent municipal n’a pas su faire la différence entre vandalisme et art urbain.

Réalisé en 1989 par Virginio Vona dans son quartier natal, le Spider-man qui évoluait entre les immeubles a donc été repeint sans préavis. Un malheureux incident que l’artiste installé à Yerres (91), sud-est de Paris depuis presque 20 ans, vit comme «une amputation». Pour cause : cette fresque du super-héros, symbole de liberté et d’ouverture au lendemain de la chute du mur de Berlin, était l’une de ses premières œuvres.

photo roussel
Fenice et Spider-man, avant effacement ©Sebastien Roussel

«En réalité, la municipalité a effacé deux de mes œuvres. Mon Spider-man mais aussi mon personnage de bande dessinée Fenice, créé en 2012.» nous dit l’homme, entre colère et déception. (NDLR : En 2008 , Virginio Vona créé le personnage de Fenice avec Lah-hel, Frédéric GAFFIAT, écrivain et scénariste. Ensemble, ils réalisent 3 albums et un hors-série aux éditions 3TPF.)

A paris, une des toiles de l’artiste est accrochée depuis 2014 dans le hall 2 de la gare de Lyon. Situation étrange : « On me donne un mur gare de Lyon pour que je m’exprime. Dans ma ville natale, on m’en enlève un…» confiait-il au journal local Roma Today.

IMG_8481
Réalisation de la toile « Black Train » en public en 2013, accrochée hall 2, depuis 2014 ©Streep

Et comme si le paroxysme de l’absurde n’était pas atteint, l’effacement de sa fresque est intervenue deux semaines à peine avant le vernissage de sa dernière exposition romaine, ‘Varchi di fuga’, le 20 octobre.

Gênée, la Présidente de la Mairie du district, Roberta Capoccioni, a déploré un acte « stupide » et appelé l’artiste pour s’excuser, assurant qu’une plaque commémorative serait apposée à l’endroit où volait originellement Spider-man.

Quant à Virginio Vona il a le projet de « refaire sa fresque ». En espérant que, cette fois, elle battra son record de longévité. ◊

 

0 comments on “La mairie de Rome efface la fresque du street artiste Virginio Vona.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :