News

Fin DAC place l’art au sommet

Fin Dac réalise sur un toit de Wynwood (Miami), une gigantesque et sensuelle fresque qui ne peut être vue que du ciel.

Le street artiste irlandais Fin Dac a réalisé, sur un toit du très créatif quartier de Wynwood (Miami), une gigantesque et sensuelle fresque qui ne peut être vue que du ciel.

DCIM101MEDIADJI_0003.JPG
L’artiste et son oeuvre, Miami ©Fin Dac

Lascive, elle barbote dans une baignoire remplie de fleurs en jetant des œillades moirées de bleu aux nuages. Elle, c’est ‘The Wild Rose’, la dernière héroïne en date de Fin DAC (ou Finbarr Dac). Originaire de Cork, ce Pygmalion des temps modernes, qui affectionne les nymphes pop et asiatiques, s’est en effet lancé un challenge de taille au début du mois de février.

Un défi de 372 mètres carré précisément, sur le toit d’un immeuble du fameux Wynwood Walls.

Le street artiste, influencé par les gravures sylphidiques du graveur et illustrateur britannique Aubrey Beardsley (1872-1898), a bravé les éléments pendant plusieurs jours pour donner corps à sa sculpturale baigneuse. Ni la pluie ni le soleil de plomb ne l’ont successivement épargné.

DCIM101MEDIADJI_0035.JPG
Fin Dac à Miami, vue du ciel ©Fin Dac

Bien que le résultat soit tout simplement époustouflant, certains se demanderont cependant si cette lutte météorologique et ce combat contre la fatigue en valait vraiment la peine. Peu d’esthètes soumis à la gravité peuvent en effet profiter de l’oeuvre puisque celle-ci ne peut s’admirer que d’en haut. Hormis les oiseaux et les passagers des avions qui décollent tous les jours de Miami, impossible de la voir de nos yeux. Nous devrons nous contenter de photos.

Mais c’est justement cette dimension insaisissable qui fait la puissance de cette ‘Wild Rose’. Elle qui ne se laisse dévoiler que si l’on prend de la hauteur. Du recul. Comme pour nous signifier que le plus beau se mérite.

DCIM100MEDIADJI_0018.JPG
The Wild Rose, de nuit ©Fin Dac

Certes, Fin DAC n’est pas le premier à s’approprier un rooftop – le couple stéfanois Ella & Pitr en a déjà inauguré un bien plus grand en Norvège, il y a quatre ans. Toutefois, ‘The Wild Rose’ nous pique par sa délicatesse et sa volupté presque érotique qui se dissimule pudiquement à nos regards. ◊

Clotilde Gaillard pour Streep

Fin Dac (ou Finbarr Dac)
The Wild Rose
Wynwood
Miami (Floride)

0 comments on “Fin DAC place l’art au sommet

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :