News

2eme édition du Forgotten Project à Rome

Pour sa deuxième édition, Forgotten project redonne des couleurs aux bâtiments romains qui se sont fondus dans le paysage. Une opération qui durera jusqu'à mai et dont la première phase s'est tenue la semaine dernière.

Pour sa deuxième édition, ce projet d’art urbain redonne des couleurs aux bâtiments romains qui se sont fondus dans le paysage. Une opération qui durera jusqu’à mai et dont la première phase s’est tenue il y a deux semaines.

Sa première édition avait réuni des pontes du genre comme Add Fuel, Draw ou encore Bordalo II. Cette année, ce sont quatre street artistes britanniques qui ont répondu présent à la deuxième édition de Forgotten Project.

Le concept : mettre un coup de projecteur sur des édifices de la capitale romaine oubliés du grand public, parfois laissés à l’abandon, tels des hôpitaux destinés à être transformés, des installations sportives désaffectées, des théâtres tombant en ruines…

Les artistes anglais Dan Kitchener, Lucy McLauchlan, My Dog Sighs et Phlegm ont donc accepté de s’emparer de leurs sprays et pinceaux pour «valoriser le patrimoine contemporain de la ville et éveiller les consciences civiques des citoyens». Ils souhaitent par le biais de l’art, attirer l’attention sur le potentiel esthétique de certaines installations.

Le premier volet de ce projet établi de mars à mai – qui n’est pas un festival mais une action menée au long cours sur toute l’année – s’est ouvert avec l’artiste My Dog Sighs. Travaillant sur le mur d’enceinte de l’hôpital Nuovo Regina Margherita du 12 au 18 mars dernier, ce natif de Portsmouth a magnétisé le regard des passants avec sa horde de paires d’yeux bleus, multipliés comme autant de visions nouvelles sur ces «forgotten places ».

En plus de donner aux artistes une «occasion de s’affranchir des contraintes du commerce» en les laissant libre de leurs thèmes et de leurs médiums, Forgotten Project entend aussi faire participer les habitants à leur initiative. Au-delà de la chasse au trésor que créent ses œuvres dispersées aux quatre coins de Rome, un «Free Art Friday» avait également été organisé le vendredi 17 mars, en hommage à l’artiste My Dog Sighs, fondateur du format international du même nom.

SCOR3512
My Dog Sighs, Rome, 2018 ©Forgotten Project

Un mouvement généreux voué à amener l’art gratuitement dans les rues, les parcs, les ruelles et les maisons afin d’aller à la rencontre de ceux qui le croisent rarement au quotidien.

Les artistes basés à Rome, qu’ils soient locaux ou non, ont ainsi pu montrer leurs œuvres, toiles ou sculptures à l’endroit de la fresque de My Dog Sighs (entre Via Morosini et Via Roma Liberata).

SCOR2989
My Dog Sighs, Rome, 2018 ©Forgotten Project

Cette belle idée de réhabiliter le mobilier urbain pourrait titiller l’inspiration des pays frontaliers de la Botte. Une leçon italienne en matière d’art engagé et engageant à méditer ! ◊

Clotilde Gaillard pour Streep

http://www.forgottenproject.it/it/

0 comments on “2eme édition du Forgotten Project à Rome

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :