News

Avec Alto, le street art prend de la hauteur au Palais de Justice de Bruxelles

Fin avril, l'artiste français Alto a décoré les 16 piliers du bâtiment abritant l'institution judiciaire de nos voisins belges.

Fin avril, l’artiste français Alto a décoré les 16 piliers du bâtiment abritant l’institution judiciaire de nos voisins belges.

Alto crédit EdA Julien Rensonnet
Alto ©EdA Julien Rensonnet

De l’or pour le prestige que représente la Justice et des édifices glorieux qui l’abritent. Du bleu pour le ciel de la liberté que seuls ceux qui ne sont pas emprisonnés peuvent admirer. Et du blanc pour la pureté du jugement qui se doit d’être rendu avec impartialité.  C’est ainsi que Jean-Marc Dos Santos, alias Alto, a imaginé l’embellissement des seize piliers à l’entrée du bâtiment Portalis où siège le Parquet judiciaire de Bruxelles.

Inaugurée en présence du procureur du Roi de Bruxelles, Jean-Marc Meilleur, ainsi que de l’échevine bruxelloise de la Culture, Karine Lalieux, la première oeuvre d’Alto en Belgique s’inscrira au sein du parcours Street Art de la Ville. Celle-ci prendra place aux côtés des fresques de Oakoak, Bozko et des géants d’Anderlecht, entre autres.

Étreintes de coulures dorées, les arabesques azurées d’Alto s’élèvent en une quinzaine de motifs différents : feuilles, craquelures terrestres, bestiaire de tâches et empreintes de fourrures animalières ou encore vagues ondoyantes de l’eau…

Les colonnes d’Alto érigent un melting-pot organique rappelant les œuvres du peintre Matisse (1869-1954), mais surtout agrémentant de couleurs les tristes façades de verre et d’acier.

Le procureur se félicite de cette association du street art et de l’Institution judiciaire belge. «Nous sommes un Parquet qui travaillons en milieu urbain – le street art est de l’art urbain – et c’est une manière de montrer que nous ne sommes pas en dehors du milieu dans lequel nous évoluons. Nous en faisons partie», argue-t-il auprès de nos confrères du quotidien belge l’Avenir.

Alto 2 crédit EdA Julien Rensonnet
Alto ©EdA Julien Rensonnet

En espérant que l’intervention de l’art populaire au sein de la Justice fera de cette dernière une garante des libertés individuelles. ◊

Clotilde Gaillard pour Streep

Parquet de Bruxelles
Rue des Quatre Bras 2,
1000 Bruxelles,
Belgique

0 comments on “Avec Alto, le street art prend de la hauteur au Palais de Justice de Bruxelles

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :