News

Seth, Pantonio, Lek & Sowat, Vhils à Rome ou l’art au service de la société

Dans la banlieue proche de Rome, le quartier Tor Marancia réserve des fresques de taille !

Dans la banlieue proche de Rome, le quartier Tor Marancia réserve des fresques de taille !

20180430_153610-1516988068-1527156388554.jpg
DàG : Moneyless, Il vento. SatOne,Talking Like A Waterfall, Tor marancia, 2015 ©Streep

Le projet appelé Big City Life n’a pas pris une ride. Inauguré en 2015 d’après une idée de l’institution culturelle 999Contemporary, l’événement participera à la rénovation du quartier Tor Marancia, au sud de Rome. Des bâtiments petits, couleur ocre, séparés par de minces jardins, se font face. Chacun d’entre eux a été habillé par une vingtaine d’artistes urbains à la renommée internationale.

20180430_154722
Guido van Helten, Tor Marancia 2015 ©Streep

L’art urbain contemporain comme facteur d’intégration sociale et culturelle porte encore une fois ses fruits. Depuis trois ans, aucune fresque n’a été abîmée, une façon de confirmer le respect qui peut être porté à l’art.

Les onze murs sont incroyables : l’œil comme un zoom de l’artiste portugais Vhils est d’une précision à couper le souffle, tout comme les baleines de Pantónio, dont on aime le mouvement fluide, élancé, propre à son art.

Les français Lek et Sowat proposent un Veni Vidi Vici en lettres dorées, centrales, sur fond noir. (Expression proclamée par l’empereur romain Jules césar après une victoire militaire en 47 avant J.C)

De la couleur avec le visage de l’australien Reka ou dans l’art abstrait du Vénézuélien SatOne.

On adore l’artiste romain Danilo Bucchi et ses traits comme incertains, fausses esquisses rapides pleines d’émotions.

20180430_155219
Danilo Bucchi, Tor Marancia 2015 ©Streep

On retrouvera l’artiste français Seth et sa fresque poétique et imagée Il bambino redentore : un enfant, tête dans le ciel, en haut d’une échelle colorée, semble regarder l’avenir, son avenir, des crayons de couleurs à ses pieds.

Tor Marancia s’est offert un autre visage, incroyablement beau, le genre de projet que l’on aime voir créer, pour toute la richesse qu’il apporte. Au visiteur bien sûr, au quartier, mais aussi à la ville et au nom de l’art de façon plus générale. ◊

Gabriel Guyot pour Streep

Rome
Tor Marancia

www.999contemporary.com

http://www.bigcitylife.it/

2 comments on “Seth, Pantonio, Lek & Sowat, Vhils à Rome ou l’art au service de la société

  1. Armand petit

    Sympa !!!!

  2. Un must ce quartier de Tor Manrancia revisité par les grands muralistes d’aujourd’hui…;

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :