News

De l’art urbain au Sri Lanka avec le French Spring Festival

Le Sri Lanka, Pays insulaire au sud de l’Inde, terre de soleil, route des épices aux nombreuses rizières…autant d’évocations pour l’esprit voyageur. Mais Ceylan c’est aussi de l’art urbain !

Le Sri Lanka, Pays insulaire au sud de l’Inde, terre de soleil, route des épices aux nombreuses rizières, sourire figé d’un Bouddha en pierre…autant d’évocations pour l’esprit voyageur. Mais Ceylan c’est aussi de l’art urbain ! Si, si…

36836043_1927274253996028_7455857913534349312_o
Daco, French Spring Festival, Colombo, Sri Lanka, 2018 ©French Spring Festival

Oui, il y a bien de l’art urbain à Sri Lanka. Depuis sept ans maintenant, le French Spring Festival permet à un artiste de venir réaliser plusieurs œuvres au cœur du pays.

Après l’artiste bordelais Alber l’année dernière, c’est au parisien Daco de prendre l’avion, direction Colombo d’abord, la capitale. Suivront Moratuwa, située à 18 kilomètres au sud puis Kandy, une ville du centre, entourée d’une forêt luxuriante.

«J’ai été contacté par le festival en 2017. Le concept m’a tout de suite plu car cet évènement essaye de mettre en avant la culture française pour la faire découvrir aux Sri Lankais : que ce soit par la musique, la danse ou l’art urbain.»Daco, artiste peintre

Pendant un mois, des concerts pour la plupart gratuits, des spectacles de danse (comme le centre chorégraphique national de Tours, invité spécialement pour l’occasion jeudi 12 juillet), des projections cinématographiques (diffusion du film Django réalisé en 2016 par Etienne Comar), des lectures et de l’art urbain, se rencontrent dans toute l’île.

IMG_1456
French Spring Festival, Colombo, Sri Lanka 2018 ©Daco

«J’ai eu la chance d’avoir été invité à poser quatre peintures dans différentes villes, et sur de belles surfaces murales. » reconnaît l’artiste Daco. « J’ai également animé un workshop avec des enfants défavorisés au sein de l’entreprise de thé Dilmah Tea, et fait une collaboration avec une école de mode, la LIFT (Lanka Institute of Fashion Technology).»

L’artiste tout juste revenu de ses six jours, semble en garder un souvenir très fort : «l’accueil était génial. J’ai rencontré des gens incroyables, une culture tellement différente et intéressante. Ca a été un vrai plaisir de pouvoir partager ma peinture avec les gens de ce pays. C’est vrai que je ne suis resté que six jours mais c’était intense, et j’en garderai un magnifique souvenir à vie !» ◊

French Spring Festival
Du 14 juin au 14 juillet
Sri Lanka

Instagram de Daco

Facebook de Daco

Alliance Française

0 comments on “De l’art urbain au Sri Lanka avec le French Spring Festival

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :