News

Le street artiste Okuda réalise une sculpture dans la ville la plus froide du monde

Réalisée par -40 °, la sculpture géante d'Okuda en impose

Réalisée par -40 °, la sculpture géante du street artiste Okuda en impose

Okuda3
Okuda,Yakoutsk, Russie, 2019 © Artmossphere

Exécutée dans le cadre de la cinquième biennale d’art urbain russe appelée Artmossphere, cette sculpture de quatre mètres de haut repose sur la digue du lac Sajsary à Yakoutsk, la ville sibérienne russe la plus froide du monde.

A cette période de l’année, il n’est pas rare que le thermomètre descende à – 40°. Au nord-est de la Russie, les habitants de Verkhoïansk ont même connu des températures extrêmes : -69,8 ° !

Okuda1
Okuda,Russie, 2019© Artmossphere

L’espagnol Okuda (né en 1980) a donc travaillé par très grand froid sur un format imposant, deux facteurs majeurs de difficultés.
Inspiré de la mythologie yakoute*, son œuvre est une réflexion autour de l’homme primitif, libre et entier, détaché de toute obligation sociétale. (*Le yakoute ou iakoute est un peuple turcophone sibérien de la Fédération de Russie.) On retrouve évidemment les couleurs arc-en-ciel, propres au style de l’artiste, tout comme l’aspect provocateur des pics.

L’emplacement de la sculpture a été mûrement réfléchie : «Aujourd’hui, la digue du lac Sajsary est une zone à fort potentiel. Pourtant elle n’est pas encore pleinement exploitée. Nous espérons attirer l’attention des jeunes sur cet endroit qui deviendra une base de loisirs : streetball, patinoire, piste cyclable etc…» explique l’architecte en chef de la ville, Irina Alekseeva.

okuda8
Okuda,Russie, 2019© Artmossphere

Comme posée sur un tapis blanc, balayée par des blizzards, l’œuvre réchauffe le regard par ses couleurs chatoyantes. ◊

Nathanaël, pour Streep

Okuda San Miguel
lac Sajsary,
Yakoutsk
Russie

0 comments on “Le street artiste Okuda réalise une sculpture dans la ville la plus froide du monde

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :