News

A la vie, à la mort, avec le street artiste Nychos

Nouvelles fresques XXL du muraliste Nychos

Nouvelles fresques XXL du muraliste Nychos

unnamed4
Différence osseuse entre l’homme et la femme, Nychos, 2019, Espagne

L’autrichien muraliste Nychos vient de terminer trois grands murs dans la commune de Porzona, une province de Ciudad Real au centre de l’Espagne.

Son œuvre, Les piliers de l’amour unifié, se veut une appréciation du sentiment amoureux mais aussi, inévitablement, une approche de la mort.

L’artiste connu pour ses représentations réalistes de l’anatomie humaine ou animale, se concentre sur le message à délivrer, réduisant l’intensité de ses couleurs au profit du message véhiculé : conscience, spiritualité, méditation.

unnamed 2
Un squelette de femme, méditant. Nuchos, 2019, Espagne

Aimer la mort

Hauts de 25 mètres, les murs interpellent : des squelettes pour parler de la vie ?

«Ne pas avoir peur de la mort rend la vie encore plus grande et plus libre» Nychos.

L’acceptation de la mort et même l’apprentissage de cette dernière, pensée stoïcienne, est un sujet récurrent de notre existence, son but même selon le dramaturge et écrivain Ionesco (1909-1994). Nychos s’intéresse ainsi à une pensée inéluctable et nous donne sa propre vision artistique, taille XXL.

Après avoir mis en avant les différences structures osseuses des deux sexes, il peint une femme méditant : «une façon de se purifier de toutes les illusions créées par l’ego» pour terminer en apothéose sur deux squelettes s’embrassant.

Ainsi, comme Montaigne (1533-1592), Nychos semble aimer la mort ou du moins, la considérer avec sérénité. ◊

MD pour Streep

Nychos
Commune de Porzona
Province de Ciudad Real
Espagne

0 comments on “A la vie, à la mort, avec le street artiste Nychos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :