Festivals News

Du street art au coeur de Strasbourg

Colors, premier festival d'art urbain Strasbourgeois

Colors, premier festival d’art urbain Strasbourgeois

vue generale.jpg
Au garage du Graffalgar on prend le temps. Strasbourg, 2019 ©Streep

A quelques minutes de la gare de Strasbourg, un garage de 500 m2 semble se demander ce qui lui est arrivé. Le moindre de ses murs invite à la contemplation, l’interrogation, la surprise.

shane
Fresque de l’artiste Shane, Strasbourg, 2019 ©Streep

A la tête de cette initiative colorée, trois garçons : l’artiste Stom500, directeur artistique, Julien Lafarge, directeur du festival et Mathieu Bernhardt. Le projet fédère, les artistes arrivent des quatre coins de France : Orléans, Paris, Lyon mais aussi Dijon, Toulouse et même Berlin. Du pochoir aux installations, fresques collaboratives et lettrages, la mixité saute aux yeux.

« C’est la première édition du festival Colors, nous voulions créer un espace unique et éphémère. Faire découvrir cet art au plus grand nombre. » Stom500

Créé en 2018 dans le cadre du OFF du NL Contest, Festival International des Cultures Urbaines de Strasbourg, Colors by Socomec n’a cessé d’évoluer. Ses projets artistiques ont d’abord embelli les coffrets électriques, conteneurs et murs de la ville. Une volonté d’apporter de l’art, de la couleur dans Strasbourg et d’en parler autrement, casser les clichés : marché de noël, cigogne, bière et choucroute. 2019 et pour la première fois, Colors devient un festival spécialisé en art urbain.

Une jeune fille parle énergiquement à un groupe attentif. Les appareils photos crépitent, les enfants quittent les mains des parents pour courir dans l’espace, imposant. Une buvette et des transats ralentissent un peu plus les aiguilles de la montre, le public flâne, prend son temps.

visite groupe
Visite guidée du garage, Strasbourg, 2019 ©Streep

Au milieu du garage dit le Graffalgar, une scène musicale distille des titres enjoués, les soirées apéro/mix en live sont aussi du programme.

L’événement est totalement gratuit, ce qui devient de plus en plus rare et mérite ainsi d’être souligné. ◊

Alexandre Bonnet pour Streep

Colors – Contemporary Urban Art Festival
Garage du Graffalgar
Jusqu’au 29 septembre
21 rue déserte
Strasbourg

entrée gratuite

0 comments on “Du street art au coeur de Strasbourg

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :