Marque-page News

Alter Ego : le livre sur les plus beaux duos de l’art urbain

Ou la spécificité du travail à quatre mains

Ou la spécificité du travail à quatre mains

sismikazot
Alter Ego, Sismikazot, éditions Alternatives, 2019 ©Streep

S’il existe d’abondants livres sur l’art urbain, moins nombreux sont ceux véritablement complets, avec une volonté de s’exprimer sur un sujet autrement que par de belles illustrations. Alter Ego, en vente en librairie depuis le vingt-quatre octobre, fait partie de ces raretés.

A la demande des éditions Alternatives, le journaliste, photographe et artiste Nicolas Gzeley s’intéresse aux duos artistiques urbains. Le texte est dense, les interviews travaillées : n’est pas journaliste qui veut. Vingt-quatre duos s’expriment sur la spécificité de leur travail, se livrant simplement, permettant ainsi d’approfondir notre propre regard sur la variété de ce mouvement.

« Faire une sélection s’est avéré plus compliqué que je ne l’imaginais, tant il existe de duos dans l’art urbain » reconnaît son auteur. « Ceux que j’ai retenus illustrent toute la richesse et la variété de ce mouvement (…) Au-delà de l’œuvre qu’ils construisent, et contrairement aux artistes solitaires, ceux-là dévoilent un processus créatif dicté par la nature de leur relation. »

En effet, si certains se complètent dans leur différence – on pense aux artistes français Taroe et Opera – d’autres fusionnent tellement que l’œuvre devient indivisible, comme le couple Dourone, duo espagnol ou encore les deux frères serbes Sobekcis.

La préface de la journaliste Stéphanie Lemoine apporte une réflexion supplémentaire au sujet : elle s’intéresse à cette montée progressive d’être deux, l’artiste solitaire s’entourant d’assistants, collaborateurs pour faire face à une demande marchande de plus en plus forte. Il devient chef d’entreprise, travaille en réseau, vraie entité collective. Et puis cette volonté de ne plus être simple collaboration.

« Avec le duo, un plus un n’égale plus deux, mais trois : les particularités individuelles s’effacent pour un temps, et cèdent le pas à une entité nouvelle, qui œuvre et signe en commun » précise Stéphanie.

Pour elle, les vingt-quatre duos abordés dans ce livre sont de trois ordres : «les couples à la ville, les fratries et les associations amicales de deux artistes.»

Un livre intelligent, bien illustré qui complète un sujet peu étudié. ◊

MD pour Streep

Alter Ego, Les plus beaux duos de l’art urbain
Nicolas Gzeley
éditions Alternatives
35 euros

0 comments on “Alter Ego : le livre sur les plus beaux duos de l’art urbain

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :