News

Expo : Léonard de Vinci Versus art urbain

Les œuvres de Léonard de Vinci revisitées par des artistes urbains

Veni, Vidi, Vinci, l’exposition du moment

IMG-20191107-WA0020
Logan Hicks, Le dernier souper, © Streep

Réjouissante exposition proposée par Fluctuart, la péniche d’art urbain flottant entre le quai d’Orsay et le pont des Invalides (VIIe), et l’historien d’art Cyrille Gouyette.

Veni, Vidi,Vinci fait le lien entre l’art urbain et les œuvres du génie florentin Léonard de Vinci (1452-1519) dont on célèbre à travers différentes expositions internationales, les 500 ans de son absence.

Le portrait de Mona Lisa inspire les courants artistiques

La Joconde ou Portrait de Mona Lisa par son impact incroyable, a contribué à faire évoluer l’art. Elle est ici revisitée par plusieurs artistes urbains. Speedy Graphito la pixelise, pomme Appel dans la main, nous interrogeant ainsi sur le processus créatif et le statut d’une œuvre d’art ( The Addiction of Mona Lisa, Speedy Graphito, 2019 )

Zevs l’accompagne d’un sac à main, copie en bronze d’un Vuitton. Le monogramme imprimé sur le sac, LDV, fait référence aux initiales de Léonard de Vinci. On sait que la marque s’en serait inspirée pour créer son propre monogramme. L’artiste urbain cherche ainsi à nous faire réagir sur un de ses thèmes de prédilection : le droit d’auteur, le droit de la propriété intellectuelle. ( Mona Lisa with Handbag, Zevs, 2008 )

Le pochoir de l’anglais Nick Walker montre une Mona Lisa de plein pied, soulevant sa robe pour nous montrer…ses fesses ! ( Moona Lisa, Nick Walker, 2019 ) On pense à la Vénus callipyge, cette statue grecque soulevant son péplos pour regarder ses fesses, parfaites.

L’espagnol Okuda se réapproprie La Cène ( en italien : « Le dernier souper » ), une peinture murale réalisée de 1495 à 1498 pour le réfectoire du couvent dominicain de Santa Maria Delle Grazie à Milan. L’artiste y fait figurer un des personnages des Simpson, série télévisée d’animation américaine créée par Matt Groening, mais encore un sachet de frites Mac Donald, et même la tête du Président américain Donald Trump, présentée telle une offrande, dans une assiette. Okuda s’amuse à qualifier sa toile de « Dernier souper II ». ( The Last Supper II, Okuda San Miguel, 2019)

Une façon amusante de récupérer et détourner l’œuvre, ce qui n’est pas sans rappeler l’artiste Marcel Duchamp ( 1887-1968 ) et le courant des ready-made. Il en fut l’investigateur en 1913, privant un objet quotidien de sa fonction première, lui attribuant une signature, une inscription énigmatique, un titre allégorique, engageant par là-même, un changement de fonction allégorique de l’objet.

En 1919, Duchamp parodie La Joconde en y ajoutant une moustache, un bouc et ce titre, LHOOQ. Il cherche à remettre en cause des notion d’auteurs, d’authenticité et d’originalité attaché à l’œuvre d’art. On retrouve ce combat dans l’art urbain. La force artistique de De Vinci est telle, qu’elle fait évoluer l’art à travers les siècles.

L’influence contemporaine de Léonard de Vinci

L’exposition développe aussi l’héritage de Léonard de Vinci à travers nos artistes contemporains. Les dessins de l’africaine Faith XLVII rappellent les études de chevaux de Vinci et cette volonté à saisir leur mouvement, leur force. ( The Land War, Faith XLVII, 2019 )

IMG-20191107-WA0004
The Land War, Faith XLVII, 2019 ©Streep

Bom.K quant à lui propose une planche décortiquée d’un homme une bombe de peinture à la main. Des esquisses à la manière des dessins anatomiques de Vinci, aux différents angles de vue : sa main, son geste, le doigt créant le mouvement, les muscles sollicités…    ( Aerosol #2, Bom.K, 2018 )

IMG-20191107-WA0005
Aerosol #2, Bom.K, 2018 ©Streep

Plus de 20 artistes urbains s’inspirent des œuvres du génie, leur apportant un nouveau souffle et contribuant à l’avancée de ce mouvement artistique en pleine évolution. ◊

MD pour Streep

Veni, Vidi, Vinci
Jusqu’au 19 avril 2020
De midi à minuit

Fluctuart, centre d’art urbain
Pont des Invalides
2 port du Gros Caillou
75007 Paris

2 comments on “Expo : Léonard de Vinci Versus art urbain

  1. Ping : La Classe d'Accueil visite Fluctuart - Collège Jean Jaurès de Saint Ouen

  2. sympa

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :