News

L’expo la plus bizarre du moment !

Rencontre improbable entre street art et histoire napoléonienne

Le château de Malmaison à Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine, dont Bonaparte et Joséphine furent propriétaires, accueille l’exposition étonnante « Chimères impériales, chimères vandales » du street artiste Codex Urbanus.

Célèbre pour son bestiaire fantastique qui peuple Montmartre, Codex propose un voyage dans ce lieu, à travers un parcours qu’il a imaginé.

Gravures de mode, de roses, portraits sur bois d’oiseaux, tous ces sujets qu’affectionnait Joséphine, sont revisités de chimères. On pourra s’en trouver perturbés. Une cartographie napoléonienne ou un portrait de l’impératrice sont l’occasion pour l’artiste d’affirmer la difficulté du street art à exister et à se faire connaître. Ses chimères et le naturalisme de Joséphine sont mis en parallèle, tout comme les conquêtes territoriales de Napoléon et celles des murs citadins de l’artiste.

Certains pourront être surpris des visions particulières de Codex Urbanus, mais ses créations participent à un dialogue entre notre époque et celle du Consulat et de l’Empire. °°°

Camille Desfougères pour Streep

Infos pratique : « Chimères impériales, chimères vandales » par Codex Urbanus Château de Malmaison Jusqu’au 16 novembre Avenue du château de Malmaison, 92500 Rueil-Malmaison

Site internet Codex Urbanus

Site internet du Château

0 comments on “L’expo la plus bizarre du moment !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :