News

Peins-la comme Okuda ou Banksy : des cours de peinture, verre en main

Et pas besoin d'avoir fait les Beaux-Arts pour y prendre part.

Une fois par semaine, vivez l’expérience de peindre à la manière des plus grands artistes et street artistes contemporains. Avec, en bonus, un verre à la main !

Les retrouvailles entre amis autour d’un ballon de rosé tiède, les afterworks au zinc d’un petit rade sans prétention ou les samedi après-midis à visionner pour la 10 000 ème fois Friends, c’est sympa mais on s’en lasse vite. Du coup, Julien Chavanne, entrepreneur et peintre amateur, a récemment mis au point l’alternative idéale à vos sorties ordinaires : Happy Paint. Un concept, calqué sur les Paint Nite d’outre-Atlantique, se situant à mi-chemin entre l’apéro et l’atelier créatif. Et pas besoin d’avoir fait les Beaux-Arts pour y prendre part.

Officiellement lancé en septembre dernier, Happy Paint s’adresse à tous ceux qui veulent s’amuser en titillant leur fibre artistique. « 90% des participants n’ont pas touché à un pinceau depuis l’école », nous rassure Julien.

Photo1

Mais le petit truc en plus qui fait la différence d’Happy Paint par rapport à la concurrence n’est pas seulement son accessibilité. C’est sa diversité, dans les styles et les genres abordés. Au grès des sessions, vous pouvez ainsi reproduire les chefs d’œuvres d’artistes de renom tels La Vague d’Hokusai (NDLR : La Grande Vague de Kanagawa, est une célèbre estampe japonaise du peintre et dessinateur japonais, Hokusai (1760-1849), publiée en 1830) , Les Amandiers de Vincent Van Gogh (NDLR : Amandier en fleurs est une huile sur toile du peintre  impressionniste néerlandais Vincent Van Gogh (1853-1890) peinte en février 1890 à Saint-Rémy-de-Provence) ou encore une des fameuses piscines du peintre contemporain anglais David Hockney (né en 1937) – visible au Centre Pompidou cet été. Et même reprendre les fresques de street artistes parmi les plus populaires.

Street B’art

C’est d’ailleurs le cas du prochain rendez-vous, samedi 2 décembre.

Derrière leur chevalet, un cocktail dans une main un pinceau dans l’autre, les 10 à 15 «happy few» inscrits à l’Happy Paint pourront réinterpréter en 120 minutes L’Oiseau d’Okuda, fameux muraliste espagnol à l’univers géométrico-bariolé.

Ceci sous la houlette de Doriane Coelho, formée à la restauration d’oeuvres d’art et elle-même artiste à ses heures, choisie pour sa pédagogie et sa jovialité. Cette dernière les guidera pas à pas dans la réalisation de leur création, inspirée du volatile qui prend actuellement son envol sur les murs de l’église de Youssoufia, au Maroc. Inspirée et non pas copiée. Car telle est l’autre originalité des soirées Happy Paint : les peintres d’un jour peuvent imiter chaque geste de l’artiste-animateur comme prendre des libertés, changer les couleurs, troquer le pinceau pour les doigts, réarranger le tableau à leur guise… Bref, se le réapproprier. Ce qui facilite le travail de transmission, comme nous le confie Doriane : «Je suis là pour aiguiller mais chacun peut dériver dans le sens qui lui plaît. Je veux que les gens se fassent plaisir et vivent la peinture de manière non-élististe, absolument pas scolaire mais au contraire ouverte à tous».

Oiseau Okuda

Vous sentez à présent le Picasso ou le Speedy Graphito qui sommeille en vous se réveiller, tenté par l’expérience ? Si oui, sachez que le Happy Paint du 2 décembre est malheureusement déjà complet, victime de son succès. Toutefois, la fréquence hebdomadaire du projet vous offre l’opportunité de vous rattraper, notamment le mardi 19 décembre avec une spéciale Banksy.

Ou de vous initier au pointillisme des rivages de Bohême du 12 décembre. Quant à l’année prochaine, «elle vous promet un catalogue encore plus étoffé avec des œuvres d’après Klimt, Magritte ou encore Monet», nous souffle Julien.

Banksy Doriane
Mardi 19 décembre : interprétation de la « Fillette au Ballon », une des oeuvres les plus aimées des anglais.

Alors, certes, il y aura toujours entre vous et votre modèle un déficit de notoriété et votre toile ne se vendra pas sur le marché (quoique, sur un malentendu…). Mais vous repartirez sous le bras avec un tableau de maître unique qui ne vous aura pas coûté plus de 30€ – coût de l’Happy Paint, incluant la toile, l’acrylique, etc. mais pas les consommations. Et surtout en ayant passé un bon moment entre amis. Ce qui n’a vraiment pas de prix. ◊

Clotilde Gaillard pour Streep.fr

Happy Paint 
http://happypaint.fr/

Prochaines dates :
L’oiseau (Okuda)
samedi 2 décembre 2017
15h0017h00
La Zinguerie 95 rue du chemin vert
Paris, 75011 
Rivage de Bohème
mardi 12 décembre 2017
20h0022h00
La Zinguerie
95 rue du chemin vert
Paris, 75011 
Vague d’Hokusai
lundi 18 décembre 2017
20h0022h00
Nomad’s 12 rue du marché Saint-Honoré
Paris, 75001 
Happy Christmas avec Banksy
mardi 19 décembre 2017 @ 20h0022h00
La Zinguerie 95 rue du chemin vert
Paris, 75011 France

0 comments on “Peins-la comme Okuda ou Banksy : des cours de peinture, verre en main

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :