News

Inti, Alex Face, Fin Dac, Ella & Pitr… : Peinture Fraîche, l’incroyable festival lyonnais

Peinture Fraîche, un festival inattendu

Un festival de street art inattendu

Kero_Ocu
Peinture Fraîche, Halle Debourg, Lyon © Max Charlin

L’événement est à saluer. Quelques uns des plus grands muralistes actuels sont à Lyon pendant 10 jours. Le chilien Inti à l’emploi du temps saturé est actuellement en train de peindre la façade de l’immeuble mitoyen à la Halle Debourg, ancien entrepôt de fret-triage situé dans le 7 ème arrondissement. L’artiste portugais Bordalo II devrait transformer les murs de la Halle, suivi par la talentueuse chinoise Satr.

Initi
Inti, Peinture Fraîche, Halle Debourg, Lyon ©Max Charlin

On se réjouit de retrouver l’essence même de cet art, créé pour être avant tout dans la rue et non entre les mains d’affaireux.

Un festival de street art surprenant

La ville a toujours été une adepte des fresques urbaines. «Elle reste même une pionnière dans le domaine» relève Pierrick alias Cart’1, fondateur du festival Peinture Fraîche. « Il n’y a qu’à voir le nombre de trompe l’œil, fresques anciennes, que nous avons ici. En 1984, l’illustrateur néerlandais Joost Swarte peignait un mur devenu une référence dans son genre bande dessinée. En 1987, naissait le Mur des Canuts à la Croix-Rousse – trompe l’œil de 1200 m2-. Et puis la ville s’est un peu assoupie. Avec cette initiative, nous rattrapons le temps perdu.»

Jace
Jace, Peinture Fraîche, Halle Debourg, Lyon © Max Charlin

On notera la part belle faite au numérique, un lien indispensable à établir avec le street art, selon Pierrick. «Les arts ont toujours évolué en fonction des techniques. Le numérique en est une. Les artistes sont en train de s’en emparer, et c’est inévitable !»

Dans son essai Art & technique, l’historien et critique d’art français Pierre Francastel (1900-1970) le disait déjà : « L’art et la technique ne sont pas deux modes d’expression et de pensée figés et antagonistes, mais deux champs susceptibles de se croiser et de se renforcer en vue de générer de la nouveauté dans la main et l’esprit de l’individu. »

Plusieurs ateliers auront lieu pendant ces 10 jours, avec une volonté ténue de montrer l’importance de cette nouvelle façon de collaborer. Dessin en 3D, jeux vidéos et réalité virtuelle, ou encore atelier autour de la réalité augmentée.

Peinture Fraîche n’oublie pas d’où il vient

«Nous voulons un festival international mais il n’est pas pour autant question d’oublier nos propres artistes locaux. Nous avons veillé à un équilibre, un 50/50. Nous faisons découvrir des artistes au devenir prometteur certain.»

Qu’ils soient locaux ou internationaux, le festival a la particularité devenue rare, de nous faire apprécier de nouveaux talents, comme Butch Locsin alias Skeleton of Color, artiste de performance basé à Los Angeles ou Mesoké, une artiste lyonnaise dont la précision de ses traits oniriques, surprend.

Un prix d’entrée de 4 euros pour couvrir les frais, qui viendra se greffer à un shop et une exposition de toiles. « Quand tu vois que le billet de cinéma est à plus de 10 euros, je ne pense pas que l’on puisse nous le reprocher, au vu du nombre d’activités proposées.»

Entre performances de peinture, sculpture live, ateliers, librairie éphémère, cantine de quartier, tattoo éphémère, projections vidéos et conférences, le choix est en effet large.

Dix jours dont on attend beaucoup, réjouissance d’un vivier artistique colporteur d’idées, de joie et de découverte. ◊

MD pour Streep

Peinture Fraîche
Du 3 au 12 mai
Halle Debourg
45 avenue Debourg
Lyon (7)
4 € / Gratuit pour les moins de 12 ans

www.peinturefraichefestival.fr

0 comments on “Inti, Alex Face, Fin Dac, Ella & Pitr… : Peinture Fraîche, l’incroyable festival lyonnais

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :