News

Un nouveau mur géant pour Toulouse : on vous montre les croquis 

L'artiste urbain 100Taur réalise un des plus grands murs de Toulouse. L'année 2018 s'annonce artistiquement belle !

L’artiste plasticien 100Taur réalise une des plus grandes fresques de Toulouse : on vous montre ses premiers croquis.

noir et blanc portrait coupé

L’objectif de la ville de Toulouse est double : valoriser ses artistes et étendre l’art urbain en proposant de grandes fresques aux  habitants. L’année 2018 devrait donc apporter son lot de murs, réalisés par des artistes très populaires.

Le toulousain 100Taur s’attèle actuellement à sa plus grande réalisation, un mur de 90 mètres de long sur 6 mètres de haut, situé rue des Anges. Il s’agira également de l’une des fresques les plus importantes de la ville. A 35 ans, cet artiste originaire de Montauban peut être fier.

IMG-20171228-WA0001
Croquis de 100Taur pour la rue des Anges, Toulouse ©100Taur

«Ce n’est pas la première fois que je travaille avec la Ville. J’ai en effet réalisé une fresque en 2014 à l’intérieur du Muséum d’Histoire Naturelle ou encore au sein du musée des Augustins (Musée des Beaux-Arts de Toulouse) en 2016, à l’occasion de la Nuit européenne des Musées et du Festival Rose Béton.»

Plus étonnant 100Taur, alias Nicolas Giraud, a également été sollicité en 2015 par les frères dominicains (ordre catholique né sous l’impulsion de saint Dominique en 1215) pour réaliser le portrait de Saint-Dominique sur le mur de leur couvent. Des dimensions impressionnantes : quatorze mètres de haut sur sept mètres de large (quartier Rangueil), ce qui n’a pas effrayé l’artiste. «L’œuvre devait célébrer le 800 ème anniversaire de la naissance de l’ordre des dominicains. Je trouvais fantastique le fait de pouvoir créer une fresque contemporaine dans ces conditions peu communes. A la fin de la réalisation, le mur a été béni ! C’est un souvenir fort.»

L’artiste devrait travailler sur cette nouvelle commande municipale toulousaine tout le mois de janvier.  «Je voulais éviter de reproduire en grand ce que j’ai l’habitude de faire en petit. J’ai donc imaginé un mur qui raconterait une histoire. Je vais représenter une quinzaine de mes personnages et créer une sorte de narration. Le passant aura ainsi l’impression de lire une bande dessinée.»

On retrouvera les références chères à 100Taur comme le Taureau du peintre espagnol Picasso (1881-1973). Le fondateur du cubisme réalise en 1945 différentes lithographies au sujet identique, un taureau. On y découvre les étapes successives de son dessin, chacun étant plus déconstruit que le précédent.

taureau
Le Taureau de Picasso, lithographies réalisées en 1945

100Taur s’intéresse en particulier à la dernière lithographie du peintre, qui n’est autre que les premiers traits esquissés de l’animal. «Je me suis inspiré de son dessin le plus simple pour en faire une créature chimérique. Je compte la reprendre dans cette grande fresque.»

18-01-01-Faune
Croquis de 100Taur pour la rue des Anges, Toulouse ©100Taur

Ces références ne s’arrêtent pas là, Nicolas Giraud voue également une grande admiration au peintre hollandais Jérôme Bosch. (1450-1516). On est relativement peu étonné puisque cet artiste de la Renaissance flamande aime représenter des créatures picturales fantastiques angoissantes, étranges, merveilleuses, grotesques aussi.

«Je me suis emparé d’un des monstres les plus connus du peintre, son étrange oiseau coiffé d’un entonnoir et recouvert d’une cape rouge que l’on trouve dans le tableau La tentation de Saint Antoine.»

hieronymus-bosh-la-tentation-de-saint-antoine-1345723268_org
La Tentation de saint Antoine, ou Triptyque de la Tentation de saint Antoine, Jérôme Bosch, 1501

Certains historiens en plus du fameux entonnoir représentant la folie, voient dans cet oiseau-messager une allégorie de la tromperie. En effet, la bête tient dans son bec des documents, qui seraient un faux témoignage contre le prêtre franciscain Saint-Antoine, afin de le vouer à la damnation. (Tableau La Tentation de Saint Antoine ou Triptyque de la Tentation, Jérôme BOSCH, 1501, exposé au Museu Nacional de Arte Antiga de Lisbonne, Portugal)

«Cet être ambivalent trouvera sa place dans cette grande fresque !» L’artiste ajoutera également des références à la culture populaire, comme Popeye (personnage de fiction créé par l’Américain Elzie Crisler Segar en 1929) ou Bob L’éponge, personnage marin en forme d’éponge dont les aventures représentées en dessin animé ont suscité une vraie passion (Bob l’éponge est créé par l’américain Stephen en 1984, il s’agira d’abord d’une bande dessinée avant d’être un dessin animé diffusé en 1999 aux États-Unis, un an plus tard sur nos chaînes publiques).

A Toulouse, cet hiver, la rue des Anges est à surveiller de près, des créatures mystiques y déploient leurs univers et envahissent ses murs. ◊

100Taur
Rue des Anges
31200 Toulouse

0 comments on “Un nouveau mur géant pour Toulouse : on vous montre les croquis 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :