Festivals News Portrait Rencontre

K-Live 2018, les murs de Sète vont encore faire parler !

Dès le 31 mai, le K-live revient pour sa 11 ème année. Voilà un rendez-vous artistique que l’on attend avec hâte tous les ans.

Dès le 31 mai, le K-live revient pour sa 11 ème année. Un rendez-vous artistique que l’on attend avec hâte tous les ans. Pour sa programmation urbaine éclectique qui décore les murs de la ville portuaire mais aussi pour son ambiance estivale, bon esprit.

Rencontre avec Crystel Labasor, sa directrice artistique :

Comment est née cette idée de créer un festival urbain à Sète ?

Au départ, en 2008, il s’agissait principalement d’implanter l’art urbain dans la ville. Permettre à des artistes de réaliser des peintures murales dans l’espace public, de lui donner une place, de l’anoblir en quelque sorte, et ce, tout en favorisant des passerelles avec d’autres formes artistiques.

Nous souhaitions allier différents arts ensemble : art urbain, art contemporain et musiques actuelles. Ne pas tenir compte des cloisonnements qui existent dans le milieu de l’art, nous octroyer certaines libertés.

Rapidement, les œuvres dans l’espace public se sont multipliées. Nous avons eu envie créer un musée à ciel ouvert, que nous avons baptisé le MaCO de Sète, cœur de l’événement.

Pourquoi ce nom, le K-live ?

Le K symbolise pour nous la synergie qui existe au sein du festival. Cette synergie, bien spécifique, est le fruit de toutes les forces humaines qui se concentrent pour mener à bien le projet, le faire exister. Il passe par l’énergie des artistes, mais aussi celle de nos partenaires ainsi que celle de toute la Dream Team du festival…

Sa croissance est impressionnante, quel est votre sentiment à ce sujet ?

Lorsque les choses sont réalisées avec envie et passion, elles ne peuvent qu’aboutir ! Quant au fait que la croissance du K-LIVE soit impressionnante, si vous le dites alors je vous crois !

Vous souvenez-vous d’un moment incroyable humainement ?

Chaque édition est humainement incroyable !

Le K-LIVE est un festival de cœur, une véritable aventure humaine et artistique. Il est organisé par une petite équipe de bénévoles passionnés. Les artistes que nous invitons s’investissent tous avec générosité.

Nous vivons et partageons des moments forts à chaque nouvelle édition.

Qu’attendez-vous de cette nouvelle édition ?

Qu’elle nous permette de continuer à exister car le passage des dix ans nous a obligés à une certaine restructuration. J’aimerais également que ce onzième festival nous permette de réfléchir à de nouvelles formes, d’envisager d’autres propositions à venir.

Quels seront les points forts ?

D’abord la présence des cinq artistes invités dans le cadre du MaCO de Sète : RATUR, SUNSET, DON MATEO, EMEMEN ET SENOR OCTOPUS. Mais aussi la performance des artistes Dr PONCE et SALAMECH qui réaliseront une peinture à quatre mains sous la forme d’un cadavre exquis lors de l’inauguration du festival.

Nous avons aussi prévu une table ronde animée par des professionnels de l’art urbain : le galeriste Nicolas Xavier, le directeur de l’école l’ICART, Président Fondateur de l’association Artistik Rezo et collectionneur d’art urbain Nicolas Laugero Lasserre et Cyrille Gouyette, chef du Service Éducation et Formation du Musée du Louvre.

Nous sommes en train de mettre en place le «grand atelier street art» qui s’adressera aux enfants ainsi que le lancement du jeu de piste « JEU SETE ET MURS ». On pourra retrouver les collages des photographies d’Anna Saulle dans les rues de Sète, et bien sûr la soirée concert K-LIVE inaugurera la saison estivale du sublime théâtre de la mer…

Quel est l’avenir voulu du festival ? Les murs commencent à se faire rares, non ?

Au contraire ! Nous avons de plus en plus de propositions de particuliers qui souhaiteraient des interventions artistiques. Quant à l’avenir du festival, je dirais que nous sommes amateurs du moment présent. Avoir des envies et les rendre possibles, apprécier chaque instant qui passe et participer, en toute modestie, à la singularité de Sète …

Que voudriez-vous que les gens retiennent de cet événement ?

Qu’il est bon pour la psyché de l’être humain de vivre entouré d’oeuvres d’art… ◊

Festival K-Live
Du 31 mai au 3 juin
Sète (34)
Site internet K-Live

L’édition 2017 :

Le clip du K-Live 2017 :

L’édition 2018  en 360° :

1 comment on “K-Live 2018, les murs de Sète vont encore faire parler !

  1. Armand petit

    A quand plus d’artistes du « coin » ? 🙁

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :