News

Street art : à l’assaut des logements insalubres

Les fenêtres poétiques de Saint-Denis

Les fenêtres poétiques de Saint-Denis

Semao-Lao-credit-Malo-G.jpg
Semao Lao ©Malo Garnier

A Saint-Denis, l’art urbain permet de transformer les fenêtres des immeubles insalubres en poésie visuelle. Plus de 25 artistes ont ainsi réalisé des portraits d’habitants sur 70 embrasures bouchées. Une façon de pointer du doigt les problèmes de logements dangereux.

Un constat inquiétant

Dans le centre de Saint-Denis (93), plus de 200 fenêtres sont murées avec des parpaings. Souvent pour cause d’insalubrité, les habitants doivent quitter ces immeubles fragiles. Une véritable difficulté puisqu’il faut alors reloger les occupants de ces lieux dangereux. Face à la misère humaine, la pègre n’est jamais loin, les marchands de sommeil se réveillent et proposent sans honte à des locataires perdus de prendre possession de ces endroits interdits.

En attendant qu’une loi contre le logement indigne intervienne véritablement, les fenêtres perdent leur fonction, recouvertes de matériaux.

D’autres fenêtres ont également été murées au début du 20 ème siècle, «car la taxe foncière était calculée au nombre d’ouverture sur la rue» précisent Malo Garnier et Nicolas Obadi, à l’origine de cette idée et fondateurs de l’association Mur 93.

Fenêtres sur rue

Philippe Herard, Seth, Guaté Mao, Levalet, Jo Di Bona…plus de 25 artistes parisiens ont investi les fenêtres sans fonction du centre ville, reproduisant les portraits de locaux. Un parcours urbain «Fenêtres sur rue» a été élaboré par l’Office du Tourisme de Plaine Commune Grand Paris et Mur 93.

Malo Garnier et Nicolas Obadi espèrent ainsi attirer l’attention sur un problème qui ne s’améliore pas.

Jouer de l’art urbain pour mettre en avant une cause sociale, une excellente idée puisque ce mouvement artistique a pour essence même la rue, le peuple.

Cette action fera-t-elle avancer les choses ? Espérons…◊

Marie Dufour pour Streep

Infos : www.tourisme-plainecommune-paris.com

0 comments on “Street art : à l’assaut des logements insalubres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :