News

En avant-première : on vous parle d’une expo qui va marquer les esprits !

On vous parle d’une expo qui va marquer les esprits !

La base sous-marine de Bordeaux, construite par les allemands en 1941 et depuis lieu culturel improbable, accueille une des plus grosses expositions urbaines de l’année, Légendes urbaines : les toiles côtoient les salles investies par des artistes à la diversité recherchée, gage de l’extrême richesse d’un art en mouvement.

20180614_141559
Entrée de l’exposition Légendes urbaines, juin 2018 ©Streep

Il est fort à parier que cette exposition va faire date. D’abord parce que l’endroit est totalement fou. Imaginez un gros bloc de béton où s’infiltre sous ses flancs imposants, la Garonne. On accède à l’exposition par une passerelle, avant de rejoindre un couloir éclairé de lumières vertes : dépaysement garanti !

L’environnement sonore déconcerte : l’eau n’est pas silencieuse et les ailes des oiseaux promènent leur corps d’un mur à l’autre, en un mouvement vif faisant lever les yeux.

C’est le début d’une visite entre pièces investies par des artistes particulièrement inspirés et exposition collective.

Des œuvres muséales haute qualité

On retrouvera les collections de Nicolas Laugero Lasserre, directeur de l’ICART (école du management de la culture et du marché de l’art) et commissaire d’exposition aux côtés de Pierre Lecaroz, fondateur de l’association Pôle Magnetic (créée en 2012, elle a pour mission d’insuffler un regard esthétique et poétique dans l’espace public), tous deux également très présents dans le rayonnement du paysage culturel. On admirera aussi les toiles de Spray Collection (cette communauté est née en 2016 grâce à des passionnés d’art. elle présente des projets collectifs autour de prêts artistiques.)

Un accrochage qui propose une vision du courant urbain depuis les années 50 jusqu’à maintenant : Blek le rat, Cope2, Speedy Graphito, Keith Haring, Jef Aerosol, Invader, JonOne, JR, Vhils, Banksy, Zevs, Seth, Pantonio, Felipe Pantone, Add Fuel, Obey… la liste est longue.

Faire d’un bunker un joyeux événement urbain

Difficile de faire plus original que ce lieu chargé d’histoire né pendant la seconde guerre mondiale et devenu en 2000 un espace d’exposition important dans le paysage bordelais.

«Cela fait plus d’un an que nous travaillons sur ce projet. Il est incroyablement grand, plus de 2000 m2 de surface, un des plus gros lieux institutionnels de la ville de Bordeaux. Il fallait réussir à se l’approprier, un véritable challenge». Nicolas Laugero Lasserre, commissaire d’exposition

«C’est un enjeu également personnel car je n’avais jamais organisé une exposition aussi grande. Évidemment, c’est très motivant.»

Des artistes particulièrement inspirés

L’exposition Légendes Urbaines se propage dans les salles puisque quinze artistes ont réalisé des œuvres in situ, et pour certaines, de loin, leurs meilleures. «Tous les artistes se sont investis à 100% et présentent des travaux vraiment extraordinaires » précise Pierre. «Ils ont été encore plus fort ce que l’on pouvait imaginer, ajoute Nicolas, on a vraiment hâte de le partager avec les visiteurs.»

De longs draps fins et décorés par Bault ondulent au gré des courants d’air, laissant apparaître une fresque murale dénommée La machine, propre au monde de l’artiste, entre fééries, couleurs, étrangetés. Splendide. On pourra en dire autant du travail réalisé par les Monkey Birds, où le visiteur aura l’impression de pénétrer dans une cathédrale aux vitraux imposants, sublimés par la lumière.

Un peu plus loin, c’est une forêt mystérieuse, empreintes de légendes fantastiques amérindiennes ou africaines qui nous attend, réalisée par Stéphane Carricondo, fondateur du 9ème concept (collectif d’artistes né dans les années 1990) : «Quand je peins sur ce bois flotté, j’ai vraiment le sentiment qu’il se passe quelque chose. Comme si cette matière avait déjà vécu des histoires incroyables et que ma peinture venait habiller son esprit.»

«Pierre et moi avons choisi la scénographie, discuté de l’emplacement qui correspondrait le mieux à l’identité de l’artiste et du lieu.» Ou comment la surface peut influencer l’art et réciproquement. Certaines installations sont suspendues, sonores, murales, projetées aussi. Elles sont en bois, peintures, aérosols…

«Nous avons également donné carte blanche au 9ème concept pour réaliser une installation conceptuelle, une plate forme digitale interactive.» ajoute Pierre «Vous pourrez vous promener dans une forêt urbaine habillée de stickers, leur support phare.» En effet, l’équipe a inventé une série de stickers, projet appelé Les Francs-Colleurs. Plus de 50 artistes y ont déjà participé, développant leur propre autocollant.

«Il y aura aussi de la réalité virtuelle où l’on pourra expérimenter dans un environnement numérique toutes les joies du graffiti sans être poursuivi par les forces de l’ordre.» Pierre Lecaroz, Commissaire d’exposition

L’événement commence dans quelques jours, encore un peu de patience !

Croyez-nous, il y aura un avant et un après…◊
Légendes urbaines
Base sous-marine
Du 21 juin au 16 septembre
Boulevard Alfred Daney
33 000 Bordeaux

Tarifs

Plein tarif : 5 €
Tarif réduit : 3 €
Gratuit le 1er dimanche du mois (hors juillet et août)
Du mardi au dimanche de 13h30 à 19h
Pass Musées Bordeaux : accès illimité
Carte jeunes Bordeaux : accès illimité

Légendes urbaines informations
Pôle Magnetic
ICART

5 comments on “En avant-première : on vous parle d’une expo qui va marquer les esprits !

  1. Anne-Marie Richard

    La durèe de l’évènement est bien court pour une exposition et des « installations » d’une telle ampleur ! La période estivale et puis c’est tout ! 🙁

  2. Marie Descazaux

    Dommage, un peu court qd on est loin …

  3. La base de sous marins de Bordeaux a été construite par les prisonniers républicains espagnols, travailleurs forcés , qui ont payé de leur sang et pour certains de leur vie, ce chantier, attribué par erreur, ou méconnaissance de l’histoire , aux allemands, qui ont été les maîtres d’ oeuvre, les bourreaux et les garde chiourmes mais certainement pas ceux dont l’effort a permis sa construction..http://regartsdailleurs.over-blog.com/article-base-sous-marine-de-bordeaux-triste-betasom-41967170.html

  4. Pat Def

    Pressé d’y aller en voisin et sur d’y avoir le souffle coupé…là basé sous marine au delà de son passé historique est un endroit propice à l’an reverie !

  5. Armand petit

    Un très très beau projet et une vidéo qui donne envie d’aller le découvrir ! Sauf erreur, on a l’impression que c’est une première, qu’il n’y a jamais eu un evenement de cette ampleur auparavant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :