News

Points de vue, le Festival bayonnais qui mérite le coup d’oeil !

Deuxième édition du festival urbain Points de vue

Le rassemblement de street art le plus couru du Sud-ouest revient pour une deuxième édition, du 17 au 21 octobre 2018

L’arrivée de l’automne, le vent frais qui s’insinue sous les pulls et le deuil des apéros en terrasse vous font légèrement déprimer ? Un petit week-end du côté des Pyrénées, dans le ciel ensoleillé de René Cassin et Didier Deschamps, s’impose.

D’autant que, dans une poignée de semaines, la belle Bayonne accueillera le festival Points de vue pour la deuxième fois. Un événement qui, en une seule édition, a déjà su asseoir sa notoriété dans le milieu urbain.

La preuve : en 2017, pour son baptême de l’art, le rendez-vous a fait un coup d’éclat en invitant l’artiste catalan DEIH à réaliser une fresque d’envergure. Le site marchand Widewalls le classera en première place des plus belles œuvres murales du monde.

DEIH
Deih ©Spacejunk Bayonne

Une entreprise qui n’a pas froid aux yeux

Forte de ce succès et désireuse de faire toujours mieux, l’audacieuse équipe d’Alban Morlot – directeur artistique du festival et directeur de la galerie Spacejunk (initiatrice du projet) – entend encore marquer le coup (d’oeil) cette année. Une vingtaine de talents, contre quatorze l’an passé, sont ainsi conviés à ce Points de vue #2. Parmi eux, des pointures tels Pixel Pancho, Bip, Deuz… Mais aussi des talents de la jeune génération à l’image de Koralie, Taroe, Untay… Tous prêts à réaliser des créations monumentales de presque 40 mètres pour certaines ! De même, neuf nationalités différentes seront représentées en 2018, alors que seuls quatre pays avaient participé au volet précédent. Une diversité d’identités, de styles et de sujets abordés qui répond à une volonté affichée de mixité. Alban Morlot le confirme d’ailleurs, l’objectif de l’événement est de « produire un récit, figurer un point de vue » pour interpeller dans l’espace public.

L’interaction au cœur de l’ambition

L’autre but principal de Points de vue, toujours selon Alban Morlot, est de «réenchanter un quartier». Pour cela il fait intervenir des acteurs culturels majeurs de la ville comme L’artsenal, L’Ateka ou La Galerie du second jeudi, mais pas uniquement. Des espaces d’exposition de la région sont également rattachés au festival (La Poudrière, La Passerelle/galerie éphémère), ainsi que des partenaires locaux comme, par exemple, l’association musicale La Locomotive, le centre littéraire Libreplume et les organisateurs du festival de hip-hop Beat Street Day. Bref, pas de concurrence mais une collaboration bon enfant qui attire petits et grands avec des activités aussi riches d’apprentissage que variées.

On peut citer un mur d’expression, des sessions de live painting, des expériences de compositions 3D, des projections de documentaires sur l’art urbain, des tables rondes, un circuit street artistique à vélo et des initiations aux différentes techniques du graff. Des ateliers ludiques et une pédagogie savamment employée à laquelle prennent également part quelques élèves, endossant pour cinq jours la casquette de médiateur culturel pour faire visiter l’exposition photographique de Martha Cooper au DIDAM.

Sebas-Xavier
Sebas & Xabier ©Spacejunk Bayonne

En définitif, vous l’avez compris, Points de vue est dans l’action artistique directe, concrète. Pas là pour nous jeter de la poudre aux yeux…◊

 Clotilde Gaillard pour Streep

Festival Points de vue #2
Du 17 au 21 octobre 2018
Centre d’art Spacejunk de Bayonne
35 rue Sainte-Catherine
64100 Bayonne, France
https://pointsdevuefest.org/

0 comments on “Points de vue, le Festival bayonnais qui mérite le coup d’oeil !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :